bio-français

mauro.jpg
“Il agit sur les morphologies profondes de l’environnement auditif, du son et des bruits audio… qu’il sélectionne dans le flux, analyse, décompose et repropose en travaillant avec la matière première de la perception et qui, par là-même acquièrent un nouveau statut pour la perception. Le concept de flux comme une volonté de générer un processus plutôt qu’un produit et dans lequel l’écoute a le rôle moteur dans l’enchaînement narratif, un rôle actif, où l’écoutant est co-auteur…”

(Alessandro Romanini)